Patrimoine

 

         Corbillard hippomobile

Un ancien corbillard tracté par des chevaux, entreposé en pièces détachées dans un grenier a été remonté et installé au fond de l'Eglise du bourg.

Ce petit patrimoine témoin des cérémonies funérairesd'autrefois est rare en corrèze. Il n'en existe que très peu en aussi bon état.

 Cuve baptismale.
Dans le cadre de la réfection de l’ancienne poste de Goulles en deux logements sociaux, un bac
en granit a été découvert. Il s’agit d’un récipient cylindrique percé sur le côté d’un trou d’évacuation. Une date, 1689, figure sur la paroi externe. Quelles sont ses origines et son utilité ? Il pourrait s’agir d’une unité de mesure à grains. Cependant, celles déjà répertoriées sont de plus petites tailles et plus légères. Le diamètre du trou d’évacuation mesure moins de trois centimètres et semble trop étroit.
Ce contenant correspondrait à un “charnier” ou “saloir”, mais sa faible profondeur laisse penser que
ce n’était pas sa destination primitive.  Enfin, ce bac peut se ranger dans la catégorie des fonts baptismaux. Cette dernière proposition semble toutefois la plus envisageable, l’objet ayant été découvert à proximité de l’église paroissiale.

Les deux Eglises

 

L’église St Martin de Goulles.
Elle est formée de huit chapelles avec un chœur ogival, contient des boiseries sculptées, des inscriptions murales et un bénitier monolithe. On peut remarquer les restes de l’ancienne construction notamment aux deux extrémités. En effet, elle a été refaite au XVIIème siècle : au dessus de la porte nous pouvons lire la date de 1627. L’Église était tombée en ruines depuis longtemps quand les habitants de la paroisse avec les archidiacres et le curé avaient formé délibération de la faire réparer à leurs dépens. Elle possède à une de ses extrémités un cadran solaire qui se trouve au-dessus d’un vitrail. Son intérieur a été restauré et des travaux ont eu lieu sur le clocher suite à la tempête de décembre 1999.  Sur le flanc nord, où se situe actuellement le parking, se trouvait l’ancien cimetière. Sur la place voisine de l’Église, au sud, on pouvait voir la château de Ventas dont le propriétaire, Alexandre de VILLARS DE VENTAS, était un fervent protestant qui par son testament y fonda un temple. Aujourd’hui ce château n’existe plus. Il fut sans doute détruit lors des Guerres de Religion.
Visite possible en journée.

L’église St Pierre du Teulet 
Le Teulet est aujourd’hui un village de la commune de Goulles, mais ce ne fut pas toujours le cas. Le Teulet fut une commune en 1790 grâce à sa chapelle. Étape du pèlerin sur le chemin de St Jacques de Compostelle, l’église St Pierre est une annexe de celle de Goulles , elle fut agrandie et restaurée en 1857. L’Auvergnat, qui en allant chercher fortune à Paris, trouvait cet oratoire sur sa route, y posait une offrande. Mais avec le chemin de fer, la « Capeloune de St Peyre » (en patois) l’intéressa bien moins.